Bannière du grand élargissement

Il y a 20 ans, le 1er mai 2004, un événement majeur a marqué l’histoire de l’Union européenne, à savoir son cinquième élargissement. Dix nouveaux pays ont rejoint l’Union: Chypre, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et la Tchéquie. Cet événement, connu sous le nom de «Big Bang», est le plus grand élargissement en termes de population, de nombre de pays ainsi que de nouvelles langues – le nombre de langues officielles de l’UE passant alors de 14 à 24.

Body

Cet élargissement va bien au-delà de l’énoncé de simples chiffres, puisque l’entrée de ces dix pays a apporté avec elle une diversité de langues, qui a enrichi le paysage linguistique de l’UE. Le multilinguisme est l’un des principes fondateurs de l’UE, en vertu duquel tout citoyen de l’UE peut communiquer dans sa propre langue. Les langues officielles de l’UE sont définies dans un règlement, qui est modifié après chaque adhésion pour y ajouter les nouvelles langues officielles et selon lequel toutes les langues officielles jouissent d’un statut égal. Cette politique vise à protéger la riche diversité linguistique de l'Europe et à y promouvoir l'apprentissage des langues. Dès lors, l’adhésion de ces dix pays a automatiquement entraîné la reconnaissance officielle de leurs langues nationales: le nombre de langues officielles de l’UE est ainsi passé de 14 à 24, ce qui a généré un total de 552 combinaisons linguistiques possibles pour la traduction.

Après ce nouvel élargissement, le Centre de traduction – dont les activités ont débuté en 1995 – a bien perçu, 9 ans plus tard, toute l’incidence de cette évolution majeure sur ces activités et s’est adapté en conséquence, apportant ainsi une nouvelle preuve tangible de son engagement en faveur du multilinguisme. Conformément au principe de l’égalité linguistique, le Centre a eu à recruter des traducteurs pour former les nouveaux groupes linguistiques et a fourni une aide aux organes de l’UE pour répondre à leurs demandes linguistiques. De nombreux professionnels des langues des nouveaux États membres de l’UE ont ainsi rejoint le Centre de traduction, ce qui a contribué à fortement accroître la diversité de notre personnel.

De plus, l’adhésion à l’UE de ces dix nouveaux membres a eu pour effet de renforcer leur participation aux initiatives et institutions de l’UE, plusieurs agences ayant désormais leur siège dans ces pays: l’Agence de l’Union européenne pour la coopération des régulateurs de l’énergie (ACER) en Slovénie, l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (ORECE) en Lettonie, l’Agence de l’Union européenne pour l’asile (AUEA) à Malte, l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE) en Lituanie, l’Institut européen d’innovation et de technologie (EIT) en Hongrie, l’Agence de l’Union européenne pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle au sein de l’espace de liberté, de sécurité et de justice (eu-LISA) en Estonie, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) en Pologne et l’Agence de l’Union européenne pour le programme spatial (EUSPA) en Tchéquie – agences qui ont désormais conclu avec le Centre de traduction des accords de coopération en matière de services linguistiques.

Marie-Anne Fernández Suárez, alors directrice du Centre de traduction, a déclaré que l’élargissement de l’UE en 2004 était l’un des événements les plus importants de sa carrière. Comme elle l’a indiqué dans un entretien réalisé en 2015, «cet événement a non seulement fait passer de 11 à 20 le nombre de langues de l’UE, mais également a également permis d’enrichir considérablement notre expérience et notre expertise, grâce à l’arrivée de nouveaux collègues très compétents et fort sympathiques».

En fêtant le 20e anniversaire de l’élargissement dit «Big Bang», nous célébrons les progrès accomplis en matière de promotion du multilinguisme et de la diversité culturelle dans l’Union, ainsi que nos efforts en vue de fournir aux agences, institutions et organes de l’UE des services linguistiques favorisant la mise en œuvre d’une communication multilingue efficace.